Pop-up maison

Pop-up maison

Voici un article pour la préparation de bouillettes flottantes dit « Pop-Up ».

Introduction :

Tout d’abord, ce n’est plus un secret pour personne, un montage décollé est très prenant et ce pour plusieurs raisons.

  • Elle permet à l’esche de se démarquer du reste de l’amorçage,
  • De jouer un l’effet leurre avec des couleurs très flashy,
  • Et aussi d’avoir un montage pêchant même dans un substrat vaseux ou avec beaucoup d’herbiers.

Cette présentation peut rapporter 2/3 des poissons sur une session. Elle est tellement pêchante qu’un début de pêche commence souvent avec 2 cannes au fond et 2 cannes en flottantes, pour très souvent finir avec 3 ou 4 flottantes ! Les bouillettes flottantes ou Pop-Up sont donc une arme que tous carpistes doivent avoir dans leurs mallettes de pêche.

Il y a plusieurs façons de les réaliser. Cela reste assez contraignant car tous les produits qui flottent ne sont pas forcément fiables. Bien souvent, il faut prendre des composés marins de type farine de krill ou carapaces de crevettes, mais pour des bouillettes non carnées cela se complique.

Une autre solution simple existe, c’est la farine de liège !

Il n’y a rien d’exceptionnel, mise à part trouver le bon liège et le bon mix, mais c’est souvent là où les carpistes bloquent à trouver le bon compromis.

Il existe des mix du commerce mais bien souvent dispendieux et cela ne permet pas d’avoir des bouillettes identiques à l’amorçage. Cela permet surtout de prendre beaucoup plus de carpe.

Attaquons la fabrication !

La fabrication d’une Pop-up ou bouillette flottante maison :

Prendre votre mix habituel. D’un coté vous avez une base et ensuite ce qui le personnalise (chènevis, protéines de poisson, extrait de moule, épices, lait…), il faudra inclure votre mix SAUF que vous allez le rendre plus léger !

Si vous faites : 25% soja, 25% semoule de blé, 25% maïs, 10% poudre de lait, 10% chènevis, 5% d’épices, 5% extrait de moule.

Il faudra éliminer les farines lourdes et qui vont absorber l’eau trop vite : enlever la semoule et augmenter le soja et le mais.

Ce qui donne : 35% soja, 35% maïs,10% de poudre de lait, 10% chènevis, 5% d’épices, 5% extrait de moule.

La farine de lupin toastée est aussi une excellente base car la farine est très légère.
Il faut comprendre que plus on enlève de farines lourdes, moins il faudra de liège et plus cela flottera longtemps.

Le liège se mets en parts et non en poids car pour le même poids, le liège est 6 à 8 fois plus volumineux. 1 kg de plomb / 1 kg de plume.

Pour faire des flottantes il faut :

  • 1 part de mix et entre ½ part de liège (0,5 part)  et ¾ de part (0,75 part).

Pour des équilibrés, il faut :

  • 1 part de mix et ¼ de liège (0,25 parts).

Pour connaître la quantité en part de liège avec la part de mix, prenez 2 grands verres et mettez votre mix et ensuite prenez une règle et mesurer la hauteur, si vous avez 10 cm de haut et qu’il vous faut une ½ part de liège, alors vous mettez 5 cm de liège dans le deuxième verre. Ensuite, il faut bien mélanger les 2 dans un seau pour que ce soit le plus homogène possible, ensuite vous mettez vos liquides.

Il est conseillé de doublé l’arôme des Pop-up ainsi que le sucrant. Exemple, si vous mettez 10 ml d’arôme au kilo, cela fait 1 ml par œuf donc 2 ml.

Astuce : Prenez un bout de pâte crue et formez une boule, prenez un verre d’eau et si votre mix est léger et la part de liège respecté, votre bouillette flottera déjà crue.

Pour la cuisson, prévoyez un petit ustensile qui recouvre vos bouillettes car elles seront en surface immédiatement, donc pour une cuisson parfaite, il faut qu’elles soient immergées, le temps de cuisson est identique que les bouillettes d’amorçage, mais on peut aussi le réduire un peu.

Le séchage reste classique, par contre au bout de 2-3 jours vous allez voir que vos bouillettes sont assez dures. Il est conseillé de les percer, car l’air rentre et séche votre bouillette à cœur. Ensuite le top c’est d’utiliser des flottantes très durs, pour que les attractants crachent un maximum, ainsi que les liquides attractifs doublées !

Astuce : Plus les bouillettes seront dures et plus le temps de flottaison sera élevé.

Sur la photo, les rouges sont avec 1/3 de liège et les bleutés avec 3/4 de liège.

Faire ses propres bouillettes flottantes, comme toutes fabrication maison et nous aimons ça sur ce blog, est génial. Grâce à ce procédé, vous n’utiliserez pas uniquement un « leurre » mais un véritable appât à carpe. De plus, cela vous coûtera 1€ pour 1 œuf soit plus de 20 bouillettes de 20mm.

Regardez la belle granulométrie, un véritable aimant à carpe !

L’équipe Geocarp.com espère vous avoir aidé dans la conception de bouillettes flottantes. Cela peut laisser sceptique sur l’attraction avec une bonne proportion de liège, mais les tests donnent l’impression que plus y en a, plus on en prends !

Pour finir, cela peut paraître simple, et même trop simple, mais ça cartonne !

Si vous vous lancez dans la fabrication de pop-up avec du liège, laissez nous vos commentaires en bas de page 😉
Articlé réalisé grâce à la participation de Tony Marando – Carpe Magic Price