Les Sens ont un sens …

Les Sens ont un sens …

Les différents sens de la carpe

Lorsque l’on rentre de la pêche et que celle-ci n’a pas été fructueuse, il est nécessaire de se remettre en question tant sur le plan technique , je veux parler de la technique pure mais également sur le plan théorique, et le sujet est vaste …

Je voudrais aborder avec vous aujourd’hui, un sujet à mon sens très intéressant, les différents sens de la Carpe …, car oui on se demande souvent pourquoi une telle diversité dans le choix de nos esches ?

Nous avons tous constaté que les différents fabricants et différentes marques ne cessent d’innover dans l’élaboration de nos appâts, et cela sur différents critères comme la forme, les couleurs , le goût, l’enrobage, l’action, etc… mais tout cela à certainement un sens ? Comment fonctionne la Carpe ? Est-il nécessaire de créer toujours plus d’appâts pour nous aider à améliorer notre pratique ?

Pour cet article, je m’appui sur différentes études scientifiques relatives au comportement de la carpe et son étude comportementale.

La carpe possède des facultés et des capacités qu’il est bon de connaître pour pouvoir appréhender au mieux votre pratique de la pêche …

La carpe , tout comme l’Homme d’ailleurs, dépend de ses sens pour survivre dans son milieu naturel, ces sens se développent tout au long de sa vie, et sont particulièrement développés chez nos amis cyprinidés .

La carpe peut apercevoir et voir sa nourriture, mais également la sentir et la goûter …

Le système olfactif :

Son système Olfactif est très développé, elle est capable de sentir n’importe quelle substance dissoute dans l’eau (boost, appétant, acides aminés, etc…).

Elle est pourvue de « narines » situées juste devant les yeux de chaque côté de la tête, les narines sont irriguée par l’eau et celle-ci est filtrée par un systéme de micro-cils, ce système est capable de distinguer diverses saveurs comme les substances douces, aigres, savoureuses ou salines

Ainsi la carpe à la capacité de définir la substance en question et de définir si elle est comestible ou non, cela se fait rapidement et de façon très efficace. La carpe est capable de sélectionner une nourriture riche en valeur nutritive pour elle …à l’inverse est capable de faire des associations négatives avec l’odeur de certaines substances.

L’ensemble des expériences olfactives que la carpe à vécues, la construise au sens propre du terme, et va accroître sa méfiance à certaines substances au moment de se nourrir ou au contraire son attirance.

Le goût :

La carpe possède le sens du goût, elle est dotée au niveau des lèvres de milliers de cellules chimiquement sensibles (en quelque sorte des « papilles gustatives », qui va lui permettre de définir une alimentation bénéfique ou au contraire néfaste pour elle.

La carpe possède des capteurs de goût situés notamment sur les barbillons, les ailerons pectoraux et pelviens, sous la tête et sur la longueur de son corps. Ces derniers lui permettent de capter très précisément les différentes sources de nourriture.

Son organe Palatal de goût, situé sur la partie supérieure de la bouche emprisonne la nourriture contre le fond de sa bouche, et après un tri très sélectif, la carpe est capable de ne garder que les éléments nutritifs nécessaire à sa survie.

On pense que 97% de ce que la carpe aspire est recraché …

L’oreille interne :

La carpe est dotée d’une oreille interne très efficace. Elle est capable notamment de détecter des fréquences de 60 à 6000 Hertz. Elles sont situées à l’intérieur de son corps, de chaque côté de la tête, juste au-dessus des ouïes

Il est prouvé que cet appareil (appareil de Weber) amplifie fortement les sons hautes fréquences, quand le vent souffle , il fait vibrer le fil de votre ligne, la carpe est en mesure de capter ces vibrations… ou encore lorsque vous faite bouger vôtre appât sur le fond …ce qui peut avoir pour conséquence d’attirer le poisson. Il faut savoir que de nombreux détails qui peuvent paraître insignifiants à nos yeux, sont enfaîte très importants.

Instinct naturel ou forme d’intelligence :

Enfin, la carpe est dotée de son instinct naturel, tout comme l’homme d’ailleurs, et d’une intelligence contrairement à ce qu’on peut dire sur les poissons…(“une mémoire de poisson rouge“).

Les carpes ont un cerveau et son capable de se rappeler de choses qu’elles ont vécue (expériences positives ou négatives d’ailleurs) … et oui dommage pour vous. Voilà pourquoi la pêche n’est pas toujours chose aisée…

Il faut savoir déjouer la méfiance de nos amies de jeu 😅

Elle est capable de faire des associations odeur /danger, couleurs/danger, goûts/danger, milieux/danger par expérience. La carpe se construit de par ses sens et de par ses expériences… elle sera plus ou moins attirée ou méfiante selon son vécue et ses expériences… Par exemple, si elle à déjà été capturée, blessée…

Elles ont cet instinct naturel, qui leur permet d’éviter certains dangers, certaines substances ou même certains lieux d’un plan d’eau…

La vue :

La Carpe est entre autre capable de voir en employant ses deux yeux, avec un champ de vision assez large, pour distinguer la couleur d’un appât, la topographie d’un appât posé sur le fond ou en flottaison … lorsque l’appât en question n’est pas dans son champ de vision, celle-ci utilise ses barbillons qui vont lui permettre de toucher, goûter et détecter ce qui se trouve à sa porté.

Conclusion :

L’ensemble des différents sens de la carpe lui permettre de se construire et de forger son caractère, de lui permettre d’être attirée ou au contraire être très méfiante. Il est donc nécessaire d’innover dans la fabrication de nos esches au travers de différents paramètres auxquels la carpe est sensible. A l’inverse il y a des choses qui attire la carpe instinctivement et naturellement et ce n’est donc pas à négliger…

La pêche est une pratique qui peut paraître simple, mais qui en faite requiert des connaissances aussi bien pratiques, que techniques. C’est ce qui fait la richesse de cette pratique …

La carpe est un être vivant qui est capable de survivre grâce à ses sens. Elle pourra ainsi aisément se jouer du pêcheur grâce son expérience. Alors à vous de déjouer sa méfiance et de la faire succomber par tous les moyens.

Bonne lecture à vous les amis.

Article écrit par Watta Rom – administrateur de la page Facebook Passion Carpe Au Coup – pour www.geocarp.com.